Comparatif des meilleurs casques DJ en 2018

Tous les amoureux de musique se sont déjà imaginés en train de mixer un set de dingue et de faire danser des milliers de personne. Tout le monde peut devenir DJ, et il faut évidemment s’entraîner pour progresser. Pour cela, il faut un bon équipement. Cela commence forcément par des platines, vinyles ou numériques, et pour caler vos disques efficacement, vous aurez forcément besoin d’un casque DJ ou casque monitoring.

Sur ce site, je vous propose donc de découvrir des casques DJ à tous les prix, qui sont à mon avis les meilleurs pour débuter dans le DJ-ing ou pour se perfectionner. Voici donc un petit comparatif, avec une courte description des modèles dont vous trouverez les avis complets sur le site. Je vous parlerez ensuite de la nécessité d’avoir un bon casque DJ et comment l’utiliser.

Ma sélection des meilleurs casques DJ (Comparatif 2018)

Le top du top

Sennheiser HD25-01-II

sennheiser hd25-1 pas cherC’est un casque désormais culte qui fait le bonheur des DJ professionnels, mais également des preneurs de son ou des réalisateurs au cinéma. Il existe depuis plus de 25 ans, même si c’est une nouvelle version légèrement retravaillée que je vous propose aujourd’hui. C’est le casque monitoring par excellence. Il offre tout d’abord une isolation passive ultra-performante. Il suffit de le mettre sur les oreilles, même sans son, pour réduire considérablement les bruits ambiants, et pour les DJ, le son des enceintes.

Ce casque est très prisé parce qu’il est robuste et surtout car toutes les pièces sont remplaçables, que ce soit l’arceau, les écouteurs ou simplement la mousse d’un coussinet. Il serre très fort pour ne pas glisser, et le confort est très bon. Du côté du son, le détail est incroyable pour ne pas louper la moindre note. C’est du pur casque technique, pas génial pour l’écoute d’une playlist sur un smartphone, mais idéal pour mixer ! Cliquez ici pour lire mon avis complet.

Technics DJ Pro RP-DH1200

technics casque dj pas cherOn ne présente évidemment plus Technics dans le petit monde du DJ-ing, leurs platines à courroie sont légendaires et toujours très prisées. Les casques ne sont pas en reste et ce DJ Pro RP-DH1200 séduit absolument tout le monde. On aime tout d’abord son look et sa qualité de fabrication. C’est un très beau casque, sérieux, avec beaucoup de détails et des matériaux d’excellente qualité. Il est un peu lourd, mais ses mousses à mémoires de forme sur l’arceau et les coussinets répartissent parfaitement le poids.

Le confort est donc très bon, et ce casque est réellement très agréable à porter. Son câble amovible peut se bloquer pour être sûr de ne pas se débrancher. C’est un câble spiralé qui s’étire de 3 m et laisse donc une bonne liberté de mouvement aux DJ les plus démonstratifs. Le son est une merveille, avec des basses puissantes et percutantes. La maîtrise des détails est bien présente pour un monitoring efficace. C’est une référence, il coûte un peu cher, mais on ne regrettera pas cet achat. Mon avis complet à découvrir ici.

Pioneer HDJ-500-K

pioneer hdj 500 k pas cherToujours dans le haut de gamme et dans ce qui se fait de mieux, on trouve forcément un casque Pioneer. Tout comme Technics, Pioneer nous régale depuis de très nombreuses années avec du matos audio de qualité supérieure. Ce casque HDJ-500-K est réellement un de mes casques favoris dans l’utilisation. Il est parfaitement conçu avec ses oreillettes qui pivotent pour un monitoring à une oreille facilité lorsqu’on porte le casque autour du cou. Le design à la fois sobre et moderne ne peut que vous séduire et la qualité des matériaux utilisés et au-dessus de la moyenne. Il est beau, il est solide et en plus, il est léger.

En effet, avec moins de 200 grammes, il ne pèse pas sur la tête. L’arceau est bien flexible et offre un super maintien, les mousses autant sur le haut de la tête qu’au niveau des coussinets sont bien tendres. C’est vraiment le top du confort ! Du côté du son, c’est évidemment du très lourd, avec notamment des basses précises qui font du bien aux oreilles. C’est aussi un casque technique, qui ne cherche pas à embellir la musique, mais bien à offrir de la précision pour un mix de qualité. Là encore, on ne peut pas regretter cet achat. Découvrez l’avis complet en cliquant ici. 

Les meilleurs casques DJ en entrée de gamme

Sennheiser HD201

sennheiser hd201 promoC’est le casque d’entrée de gamme du fabricant allemand, et comme toujours Sennheiser ne déçoit pas. Malgré un prix très bas, la qualité de fabrication est toujours très satisfaisante. L’arceau est assez souple et les plastiques robustes. Le câble fait 3 m de long, et un embout jack 6,35 mm pour se brancher aux platines est fourni. Le confort est très bon, notamment grâce à un poids bien contenu et des mousses généreuses.

Du côté du son, on descend évidemment en gamme par rapport aux modèles au-dessus. Les basses sont assez discrètes, mais le reste du spectre audio est bien mis en valeur. Il y a une bonne puissance et une excellente maîtrise puisqu’on ne note jamais de distorsion. L’isolation passive est plutôt bonne pour un casque de ce prix. Le look ne fait pas rêver, mais c’est un casque sobre et sérieux que de nombreux utilisateurs adorent déjà. Voir mon avis complet en cliquant ici.

Hercules HDP-DJ-M40-1

hercules hdp dj avisOn a tous débuté un jour, et on est souvent passé par des produits Hercules. Ce n’est pas très cher, et généralement c’est plutôt satisfaisant. On peut définir ce casque HDP-DJ-M40-1 de la même façon. Il est adapté aux petits budgets et ses performances sont tout à fait respectables. La conception est sérieuse, avec un bel assemblage et des finitions impeccables. Les plastiques sont un peu cheap, mais le casque est tout de même robuste.

Il est cependant assez lourd et il n’y a pas de mousse au niveau de l’arceau. Heureusement les coussinets serrent bien et sont bien rembourrés, et donc le confort est correct, sans être vraiment génial. Hercules a donc sacrifié un peu à la qualité de fabrication et au confort, mais pour mieux miser sur le son. À ce prix-là, c’est un des casques qui m’a offert le plus de satisfaction. Les basses sont puissantes, mais elles n’empiètent pas sur le reste du spectre audio. Le résultat est assez équilibré, aussi bien pour le mix que pour une écoute traditionnelle. L’avis complet est à découvrir ici.

Sony MDR-V55

casque dj sony mdr v55 pas cherC’est un casque au rapport qualité/prix vraiment excellent. Je commence par le point qui fâche, son câble soudé ne mesure que 1m22. Certains DJ qui bougent peu s’en contentent sans problème, mais j’ai personnellement un peu de mal. On ne trouve pas d’adaptateur jack 6,35 mm, et donc on sait que ce casque « d’inspiration DJ » et plutôt conçu pour une écoute traditionnelle sur smartphone ou lecteur MP3.

Le casque reste bien en place, il est vraiment agréable à porter et on apprécie la conception avec les oreillettes qui pivotent dans tous les sens et qui se replient vers l’arceau pour un rangement facilité. Du côté du son, il s’en sort également très bien. Le casque est assez marqué, il apporte de la chaleur aux morceaux et un bon équilibre. Ce n’est clairement pas un casque monitoring, mais sa clarté nous permet de mixer facilement. Cliquez ici pour lire l’avis complet.

Philips SHL3060

philips shl3060 avis Là, il ne s’agit clairement pas d’un casque DJ, mais les plus petits budgets peuvent très facilement se débrouiller avec. Ce casque n’est vraiment pas cher et sa conception plutôt sympa. L’arceau est assez souple, le casque est très léger, et on pourrait presque l’oublier une fois qu’il est sur la tête. Le confort est donc très satisfaisant, et la qualité de fabrication plutôt étonnante pour le prix. Le câble est assez court, il faudra faire avec.

Au niveau du son, Philips comme à son habitude propose un produit plutôt neutre qui s’adapte donc bien au DJ-ing. Les basses ne sont pas incroyables, mais elles sont quand même assez présentes, et le reste du spectre audio est bien détaillé. Il n’y a pas de distorsions particulières, même à plein volume. Pour débuter, ça peut être suffisant. Mon avis complet à lire ici. 

Philips SHL3000

philips shl3000 avisToujours dans le même esprit, ce casque est parfait puisqu’il va vous permettre d’investir un peu plus dans quelques disques. En effet, il coûte moins de 20€ et donc il est accessible à tous les DJ débutants qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas se ruiner dans un casque. Il ne faut pas s’attendre à du grand art, mais pour le prix c’est plutôt pas mal. Le casque est assez basique dans sa conception, mais il est très léger. Il n’y a pas de mousse sur l’arceau, mais pas d’inconfort particulier.

Le son est assez neutre, il y a un équilibre intéressant qui va vous permettre de mixer sans trop de problèmes. Les basses manquent de présence et de profondeur, mais le reste du spectre est bien respecté. La puissance est bonne, on pourra donc monter un peu le son pour combler le manque d’isolation passive. Si vous n’avez qu’un petit budget, alors achetez ce casque et gardez votre argent pour étoffer votre collection de disques ! Découvrez l’avis dans sa totalité en cliquant ici.

L’importance d’un casque DJ

Le casque est un accessoire primordial pour un DJ. C’est lui qui va lui donner la possibilité de caler le disque en cours avec le prochain. Il y a plusieurs façons de faire, certains utilisent les deux écouteurs pour se caler dans le casque avant d’envoyer la sauce, et d’autres qui n’écoutent que d’une oreille et qui garde l’autre sur la salle.

Si vous mixez avec des enceintes puissantes en soirée, alors vous aurez besoin d’un casque qui isole bien les bruits extérieurs, sinon vous n’entendrez pas le son dans votre écouteur. Pour ceux qui mixent chez eux pour s’entraîner, les enceintes seront à un niveau sonore plus bas et donc l’isolation passive aura moins d’importance.

Le casque DJ doit être précis et pouvoir produire l’ensemble du spectre. Pour cela, il nécessite une réponse en fréquence de 20 Hz à 20 kHz qui va permettre de jouer tous les sons audibles par l’oreille humaine. Le détail est important pour ce type de casque, puisque certains sons d’un disque deviendront pour vous des signaux pour savoir quand envoyer un mix.

Qu’est-ce que la réponse en fréquence ?

La réponse en fréquence est la capacité d’un casque ou d’une enceinte à reproduire les sons graves et les sons aigus. Il faut savoir que l’oreille humaine peut entendre les sons les plus bas jusqu’à 20 Hz et les sons les plus hauts jusqu’à 20 000 Hz. En dessous ou en dessus, les sons ne sont pas perceptibles par l’homme, alors qu’un chien peut entendre des sons très aigus jusqu’à 50 000 Hz. Si un chien avait des mains, il pourrait donc mixer des morceaux spéciaux bien plus riches adaptés à sa race, mais c’est un autre sujet…

Voilà pourquoi un casque DJ doit se trouver dans cette moyenne de 20 à 20 000 Hz, pour que tous les sons audibles par un humain puissent être reproduits. On trouve cependant des casques avec une réponse en fréquence plus large. Comme c’est par exemple le cas avec d’un Technics DJ-Pro RP-DH1200 qui propose du 5 Hz à 30 000 Hz. L’intérêt est dans la maîtrise des distorsions de phase. L’oreille y est très sensible, et plus la réponse en fréquence sera large plus il y aura généralement une bonne maîtrise des sons les plus bas et des sons les plus hauts.

casque dj comparatif

Comment bien choisir son casque DJ

Bien choisir son casque DJ passe par une analyse de différents critères qui j’ai déjà fait pour vous sur chacun de mes avis. Le prix est évidemment un critère important. Lorsqu’on débute, il n’est pas nécessaire de se ruiner, certains casques d’entrée de gamme peuvent parfaitement faire l’affaire.

Il va ensuite falloir se pencher sur le confort du casque, parce qu’il va rester longtemps sur vos oreilles ou autour de votre cou, alors il est évidemment préférable qu’il soit agréable à porter.

La robustesse est également cruciale. Vous risquez de l’emmener un peu partout pour jouer vos sets, et lors d’une soirée il risque de pendre quelques coups. Même s’il faut en prendre soin et essayer de le préserver au maximum, un casque solide va forcément durer beaucoup plus longtemps. L’arceau, mais aussi le câble sont des éléments importants à prendre en compte.

Bien évidemment, la qualité sonore est primordiale. Un casque trop faible, avec une réponse en fréquence réduite et des transducteurs qui grésillent ne va pas vous aider à assurer votre mix. Un son plutôt neutre et clair est à privilégier. Enfin, l’isolation passive sera également importante pour nous isoler correctement des bruits ambiants et du sons des enceintes. Cliquez ici pour lire mon dossier complet sur « Comment bien choisir son casque DJ ».

Qu’est-ce que l’isolation passive ?

L’isolation passive est la barrière faite par le casque entre votre oreille et le monde extérieur. Un casque supra-aural ou circum-aural englobe ou appuie efficacement sur les oreilles pour bloquer les sons ambiants. Le DJ a évidemment besoin d’une bonne isolation passive pour pouvoir entendre le son du casque lorsque il souhaite caler deux disques ensembles.

Les casques qui offrent une bonne isolation passive sont composés de différentes couches de matériaux spéciaux à l’intérieur des écouteurs pour bloquer un maximum de décibels. Il y a des mousses, des plastiques ou des éléments particuliers parfaitement assemblés qui vont réduire les bruits de la meilleure des façons. Parfois, le casque est alourdi, mais les fabricants les plus expérimentés arrivent à proposer des casques légers et très bien isolés.

Un casque audio lambda va réduire en moyenne les sons extérieurs de 5 à 10 décibels. Les casques professionnels vont se montrer plus efficaces en réduisant de 30 à 40 décibels. Ils ne bloqueront donc jamais complètement le son, mais vont le réduire considérablement.

L’entretien d’un casque DJ

Comme tout le matériel du DJ, des platines en passant par les vinyles, le casque doit aussi être entretenu. C’est une corvée qui ne prend que quelques minutes, mais qu’il faut la répéter à chaque fois qu’on utilise le casque pendant plusieurs heures.

C’est le meilleur moyen de conserver un casque en très bon état et toujours aussi performant qu’à ses débuts. J’ai fait un petit dossier où je vous explique comment je procède, vous trouverez toutes mes explications et mes conseils en cliquant ici.

casque dj avis

Quelques conseils pour réussir vos mix

Mixer à la maison pour progresser et parce que vous aimez la musique, c’est bien, mais la vocation d’un DJ est évidemment de faire danser un public. Voici donc quelques conseils pour vous permettre de mettre de l’ambiance et d’assurer comme un pro !

Faire plaisir au public

Si vous décidez de mixer pour faire danser les autres, il va alors falloir leur faire plaisir. Le choix des musiques est évidemment primordial. Vous ne mixerez pas les mêmes morceaux pour un public de 18 à 25 ans ou pour le mariage de votre oncle Hubert de 55 ans. Idem, selon les endroits, vous devez savoir si le public est plutôt rock, hip-hop, trance, ou bien hard-core, sinon vous allez être le seul à prendre du plaisir, et vous risquez de vous faire huer.

Préparer les enchaînements

Pour que les transitions d’un morceau A à un morceau B soient les plus agréables possible, vous devez évidemment travailler vos mix. Tout comme le guitariste connaît ses morceaux, vous devez connaître vos disques et les moments ou vous devez effectuer les transitions. Vous allez pouvoir alterner les styles, mais vous devez tout de même toujours conserver une certaine cohérence afin de ne pas perdre le public.

Garder une marge de changement

Prévoyez différentes orientations à vos sets. Si vous voyez que le public n’accroche pas à un style, alors vous devez être capable de passer à autre chose facilement et pas vous enfoncez dans un style qui finalement va plomber l’ambiance. Le but du jeu est de voir de plus en plus de monde sur la piste et pas de voir les gens s’asseoir au fur et à mesure.

Certains DJ testent le public en alternant différentes séries de musiques les 15 premières minutes d’un mix. Selon les réactions, ils adaptent les morceaux et les BPM à ce que préfère la foule frénétique qui gigote devant eux.

Même si vous avez une idée de ce que vous pouvez faire, il faut donc conserver une part d’improvisation. Il est nécessaire d’être toujours vigilant envers le public pendant tout le temps que vous êtes aux platines. À force d’observation vous saurez pour les fois suivantes les impacts qu’ont les différentes musiques sur les façons de bouger, et vous verrez probablement des réactions diverses selon les âges et les styles. Un DJ doit apprendre à connaître les gens pour mieux les faire danser.

Ne prenez pas de risque lorsque vous débutez

La plupart des gens sur la piste ne sauront pas décrypter le travail d’un DJ. Lorsque vous débutez, il est alors inutile de trop vouloir en faire. Choisissez des morceaux assez simples à caler les uns aux autres. Pour cela, ils doivent avoir un niveau de BPM (Bit par minute) assez proche. 3 points d’écart environ, de 106 à 109 BPM par exemple.

Ensuite, il faudra essayer d’être le plus souple possible et d’enchaîner les morceaux sans perturber le public. Un bon DJ va s’assurer que les BPM suivent une certaine logique pour que le public ne soit jamais perdu et sache même quand réagir pour accélérer les pas de danse ou pousser un cri de plaisir sous le rythme de vos basses.

Progressivement, vous prendrez confiance et vous pourrez alors enchaîner des disques de plus en plus différents et réaliser des « Mashup » pour mixer deux morceaux qui n’ont rien à voir l’un avec l’autre, que ce soit au niveau du style ou même de l’époque.

Plus vous aurez d’expérience du public et de technique, plus vous maîtriserez les foules. C’est alors un sentiment particulièrement intense que d’arriver à calmer une salle, puis à la faire exploser à notre guise. Quoi qu’il en soit, il vous faudra beaucoup d’entraînement, un œil avisé pour observer les différents publics, et bien entendu un bon casque pour être sûr de caler vos disques à la perfection.